Parlez vous la même langue que votre laboratoire? La “donnée augmentée”

dexstr_labo1

Votre laboratoire dispose de plus d’appareils, de robots et de données générées.

 » Les affaires ne peuvent pas être conclues.  » – Confucius

C’est une gymnastique chronophage qui fédère ces informations et le temps passé à faire ne fait pas enquête dans le cœur du laboratoire: ses experts.

On a opté pour un langage commun pour faciliter les échanges et les décisions. Avec les noms des laboratoires électroniques et autres LIMS, un premier ministre a été fait, structurant ainsi les résultats des expériences. Mais dans un monde toujours plus actif, la variabilité des travaux est forcément grandissante et nous arrivons rapidement à des problèmes, ou plutôt des solutions, de type «big data». Capturer l’ensemble du savoir, réalisé par le laboratoire.

«Homogénéiser toutes ces données hétérogènes»

L’idée sous jacente est, en premier lieu, d’homogénéiser toutes ces données hétérogènes.

À l’instar d’Anacrim , utilisé par de nombreux services de renseignements, qui permet de résoudre ou de relancer les enquêtes criminelles ou longtemps irrésolues. Le logiciel permet de reconnaître, dans les données, les enquêtes, les notions de lieu, de personnes ou d’événements pour créer de nouvelles relations et de donner de nouvelles pistes aux enquêteurs.

Chez Dexstr, et cela depuis 4 ans, nous vous proposons de fournir ce logiciel. Un outil qui valorisera vos données scientifiques. En fait, il est évident que certaines corrélations sont améliorées, que la rapidité de la recherche dépend de la pertinence de l’accès rapide à l’information. Cela peut être clé à chaque étape d’une activité labo.

On peut imaginer que chaque robot, chaque expérience sur un appareil, “pousse” automatiquement ses résultats dans un même et unique logiciel, qui se chargera d’enrichir, à l’aide de métadonnées, ces derniers.

Puis quand la ou les expériences menées en labo sont terminées, pouvoir y accéder simplement depuis les bureaux et de manière efficiente grâce à un vocabulaire contrôlé et commun.

Le partage est au centre de nos sociétés modernes, c’est une forme d’enrichissement. La donnée quand on la partage, ne se divise pas, au contraire, elle se multiplie. Il faut pouvoir bénéficier de ses propres précédents travaux, mais aussi ceux de ses collaborateurs, ne pas réinventer la roue, ou ne pas avoir à retenir l’analyse déjà faite sur la molécule de sérotonine  2 ans auparavant, dans un fichier excel sur la clef usb qui se trouve dans la blouse laissée au pressing.

“Inquiro a permis de réduire par 15 le temps de recherche d’information”

Grâce à cette capacité de moteur de recherche intelligent (Insight Engine en anglais), nos clients ont observé une amélioration très importante dans la recherche de données au sein de leur organisation. Ainsi, pour un département de R&D d’un grand groupe pharmaceutique, l’utilisation d’Inquiro a permis de réduire par 15 leur temps de recherche d’information.

D’après les retours des utilisateurs de ce département de recherche, cela a permis de retrouver une information en 10 min contre plusieurs heures sans Inquiro.

Ceci représente un gain de plusieurs centaines d’heures pour ce seul laboratoire si l’on considère que 300 à 500 recherches de ce type sont réalisées chaque année.

Libérez du temps et de la mémoire, pour vous concentrez uniquement sur ce qu’un algorithme ne peut remplacer : votre raisonnement. Inquiro ne fait que vous fournir plus d’éléments pour raisonner, ou faire résonner la donnée elle même, à travers de nombreuses représentations.

“être nain, sur des épaules de géants”  – Bernard de Chartres

Si vous voulez aller plus vite et plus loin dans l’exploitation vos données de laboratoire, n’hésitez pas à nous contacter. Forts de notre expérience au sein d’environnements hétérogènes, nous pourrons aborder ensemble, en quoi Inquiro peut être la solution.

dexstr_labo2